Événements ouverts

Démythifier les discours nationaux : une analyse du sectarisme

Événement N° 1611
Démythifier les discours nationaux : une analyse du sectarisme
Date : 

Mardi 30 mai 2017

15:00 - 16:00
Lieu : 

ENG-Engineering 103

Série : 
Ryerson présente...
Qui peut assister : 
Grand public
Langue : 
Anglais
Cet événement ouvert est présenté par : 
Université Ryerson

Une table ronde de professeurs émérites invités discuteront des réalités et paradoxes du racisme au Canada. Bien que les Canadiens comprennent et rejettent les manifestations évidentes de racisme, d’antisémitisme, d’homophobie et de nativisme, le racisme systémique envers les Premières Nations et les groupes radicalisés, surtout celui pratiqué par la police, est tout de même toléré. Les préjugés subtils, systémiques et souvent invisibles qui sous-tendent cette contradiction entre les manifestations de rejet évidentes des préjugés et l’obéissance invisible à ceux-ci sont beaucoup plus difficiles à justifier et à éradiquer. Le milieu universitaire a-t-il accordé une certaine légitimité à ce phénomène en adoptant la nouvelle étiquette de préjugé implicite ou inconscient?

Cette table ronde examinera en particulier l’expérience des peuples des Premières Nations et des Canadiens africains et musulmans. Les chercheurs se pencheront sur le discours public actuel tenu dans les médias sur la rectitude politique et la liberté d’expression dans le contexte du multiculturalisme national et réfléchiront à ce que l’avenir réserve aux intellectuels et aux universitaires du secteur public relativement à la question des préjugés dans notre société.

Panélistes : Alok Mukherjee, professeur émérite, Université Ryerson; Haroon Siddiqui, éditorialiste émérite au Toronto Star et membre de l’Ordre du Canada; Kim Murray, sous-procureur générale adjointe